Tables Varenne

COLLABORATEURS

Guillaume Terver

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver
Esther Guyon

 
 

Ce livre, sorti il y a quelques semaines, présente une approche de l’architecture et de l’architecture d’intérieur imaginée depuis 1995 par Guillaume Terver.
Les projets ne sont pas présentés de manière chronologique, par échelles ou programmes. Il s’agit plutôt d’une fresque, sur près de vingt-cinq années de conception, d’une architecture exigeante. Les projets d’architecture commerciale, comme les restaurants, les magasins, ou encore les bureaux ne sont pas présentés dans cet ouvrage. Nous parlerons d’une échelle domestique à l’exception de deux réalisations B-Raku et Otonali, qui malgré leur statut commercial, restent dans la sphère de l’intime.

COLLABORATEURS

Essai Cyrille Simonnet

 
 

Situé au coeur du 7ème arrondissement, au fond d’une cour, cet appartement bénéficie d’une lumière traversante entre les fenêtres vue sur les jardins, et les ouvertures du toit au dessus de l’escalier.
Celui-ci et la passerelle au dessus donnent à lire l’architecture de circulations contrôlées et élégantes de ce projet. Autour d’eux s’articulent trois bibliothèques, une à l’étage et deux qui se répondent de part et d’autre du grand espace ouvert qui propose des espaces diner, salon, cuisine et petit déjeuner.
Dans ce lieu, les matières se croisent et se répondent subtilement, comme c’est le cas par exemple à l’étage avec un verre tissé qu’on retrouve à la fois dans le bureau et dans les suites parentale et invité.

COLLABORATEURS

Paul Dubois de Montreynaud
Pamela Riess

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver
Esther Guyon

 
 

C’est au coeur des champs de Sarrasin de Bertrand Larcher, à Saint-Coulomb, qu’est implantée la ferme Breizh Café, conçue en réaction directe à la situation inédite du printemps.
Ce restaurant éphémère composé par deux containers maritimes permet soit, de manger en famille dans l’une des salles indépendantes et au mobilier minimaliste et brut conçu en okoumé. Soit d’emporter, chez soi, comme au coeur de la propriété, dans l’un des espaces scénographié avec des palettes ou rondins de bois en guise d’assise, avec vue sur la mer.

COLLABORATEURS

Guillaume Terver

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver

 
 

Sur l’une des plus belles places de Paris, l’appartement se développe sur deux niveaux reliés par un escalier à pas japonais.
Un lit de jour prend place dans le bow-window, offrant un point de vue unique sur l’église.
Un plan fluide s’organise autour de la pièce de vie principale qui permet d’accéder à toutes les fonctions. Portes et boiseries en chêne clair et parquet en pointe de Hongrie anthracite unifient les lieux. Le marbre blanc veiné met en scène la cuisine et les pièces d’eau.
La chambre bénéficie d’un double volume récupéré sur les combles. Un éclairage zénithal donne vie à cet espace. Une grande porte en bois sépare la chambre du reste de la suite parentale.

COLLABORATEURS

Alexandra Sauzey

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver