Dans ce projet immobilier neuf, l’appartement se situe au dernier étage avec une vue magnifique sur la Seine. Cependant, la configuration du plan est ingrate : pas de perspective, pas de point de fuite et une forme chaotique. L’espace projeté est fluide, et comme attiré par une force centrifuge provenant de l’escalier qui mène sur le toit. Hormis l’agencement, il n’y a pas de meuble. Seules des assises et un grand canapé ponctuent le lieu.
Les bois de frêne sont clairs et un voilage en lin vient ceindre l’appartement et accentue l’apparence immatérielle du lieu.

COLLABORATEURS

Michaël Ruetz

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver