En Côte-d’Or, un ensemble agricole a été rénové sur une quinzaine d’années. La première phase de cette rénovation a obtenu une nomination au prix de la première oeuvre du groupe du Moniteur en 1999 et une nomination au premier prix de la réhabilitation du ministère de la Culture en 2000. Par la suite, plusieurs CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement), dont celui de Bourgogne, utiliseront cette rénovation comme exemple.

La grange comporte trois travées identiques d’environ 50 m2 au sol chacune. La rénovation a été faite progressivement. Le dispositif de la « machine à habiter » est constitué d’une ossature bois et de panneaux de contreplaqué d’okoumé.
La première travée est occupée par la cuisine et la troisième par le salon. Au centre, la travée est mixte : l’activité peut se développer entre un intérieur et un extérieur protégé. Les fonctions cuisine et salle de bains sont installées dans des blocs en position centrale. L’espace servant est réduit mais jamais en cul-de-sac. L’organisation intérieure est fluide.

COLLABORATEURS

Fabienne Couvert

PHOTOGRAPHIE

Guillaume Terver